Hypertension

Hypertension artérielle : limitons notre consommation de sel ?

Hypertension artérielle sel

L'hypertension artérielle est une maladie cardio-vasculaire très répandue. Parmi les facteurs de risque, il est possible de citer une très forte consommation de sel.

 

Hypertension artérielle, les risques liés à la consommation de sel :

L’hypertension artérielle : quand les vaisseaux sont sous pression!

L’hypertension artérielle, qui se manifeste par une augmentation de la pression sanguine, est une pathologie fréquente. Sa prévalence pourrait atteindre plus de 30 % dans la population française.

D’après l’OMS, elle pourrait être le plus meurtrier des facteurs de risque cardiovasculaire.

Sel et augmentation du risque d’hypertension

De nombreux facteurs environnementaux peuvent avoir un impact sur la genèse de l’hypertension. Parmi eux, le sel ou chlorure de sodium.

Le rôle physiologique du sodium dans la régulation de la pression artérielle est bien établi. Il y a 4 500 ans, un médecin chinois avait déjà remarqué l’association entre le sel et l’hypertension artérielle : « si trop de sel est ajouté aux aliments, le pouls durcit, etc. » écrivait-il.  Depuis de nombreuses études ont notamment pu montrer que les populations dont la teneur en sodium dans l’alimentation était élevée avaient une prévalence de l’hypertension beaucoup plus importante.

En moyenne, il a été montre qu’une augmentation de l’apport sodé de 2,3 g/j est associée à une augmentation des pressions artérielles systolique et diastolique de respectivement 4,5 et 1,5 mmHg !

Limiter la consommation de sel pour prévenir l’hypertension

Si le sel n’est pas le seul aliment aux pouvoirs hyper-tensifs, il convient toutefois d’en limiter sa consommation. Gouter un plat avant de resaler systématiquement est une bonne habitude à prendre.

La plupart des aliments contiennent déjà beaucoup de sel : vous pouvez ne pas saler vos aliments sans pour autant être carencé en sodium...

 

 

Bibliographie

J. Blacher, S. Czernichow, P. Iaria, J.-M. Bureau, O. Roux, T. Kondo, B. Tournier, M. Cocaul, I. Moreau, J.-P. Detienne, M. Safar. Traitement non pharmacologique de l'hypertension artérielle. EMC (Elsevier Masson SAS), Cardiologie, 11-302-A-10, 2005

H Godet-Thobie, Vernay M, Noukpoape A, Salanave B, Malon A, Castetbon K, De Peretti C Niveau tensionnel moyen et prévalence de l’hypertension artérielle chez les adultes de 18 à 74 ans, ENNS 2006-2007. BEH thématique 49-50, 2008 Disponible sur : http://www.sfhta.net/IMG/pdf/beh_49_50_2008-adultes.pdf

M. Pruijm, G. Wuerzer, V. Forni, M. Bochud, A. Pechère-Bertschi, M. Burnier. Alimentation et hypertension artérielle : au-delà du sel de table. Rev Med Suisse. 6 : 1715-20,2010

Publicité
A ne pas manquer

Dans quelles situations faut-il boire plus ?

Dans certaines situations, l'organisme se deshydrate plus rapidement. Il faut alors penser à boire plus souvent!

Lire la suite...

Après 50 ans, pensez à boire suffisamment d'eau!

Boire suffisamment d'eau permet d’assurer le bon fonctionnement de notre organisme. Après 50 ans, c'est encore plus vrai : il faut faire attention à la déshydratation!

Lire la suite...
Publicité
à propos de l'auteur

Isabelle MISCHLER est Dr ès-sciences en nutritionIsabelle MISCHLER est Dr ès-sciences en nutrition. Lauréate de l’Académie de Médecine, elle est spécialisée sur les thématiques de la nutrition des personnes âgées et de la nutrition sportive. Isabelle MISCHLER est également formatrice référencée PNNS.

Inscrivez-vous à notre newsletter
Vos sujets favoris
Nos autres sites sur l'alimentation
 

contact | publicité | Qui sommes nous ?